Page & image

Les mardis du cinéma

Le bouton de nacre : mardi 15 décembre

Après le très remarqué « Nostalgie de la lumière » (cliquez pour réserver le DVD dans Rero)  sorti en 2010, Patricio Guzman poursuit sa poétique analyse des traumatismes qui ont marqué son pays, le Chili avec « Le bouton de nacre ». Utilisant de nombreuses images d’archives qu’il fait résonner avec un éclairage contemporain et en élargissant son propos au cosmos tout entier, le réalisateur chilien de 74 ans, nous convie à un voyage fascinant de portée universelle.

Un bouton, dérisoire objet, offert à un indigène «  Jemmy Button » qui sera amené à Londres en 1830 par le commandant de la marine royale britannique et qui ouvrira la voie à la colonisation. Aux fonds politique et historique, Guzman amène une dimension anthropologique et cosmologique. En prenant l’eau comme fil conducteur, il ramène sa réflexion aux origines de la vie et parvient à créer une alchimie qui marque durablement les esprits.

« Le cinéma documentaire est notre livre d’histoire moderne. Il aura toujours une approche pédagogique. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas être créatif » déclare Patricio Guzman dans un entretien accordé à Yannnick Vély (cliquez pour lire l’entretien). On en apprend davantage sur les motivations et l’ardeur d’un homme qui s’attache à mettre l’histoire de son pays au cœur de son œuvre depuis 1971.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 9 décembre 2015 par dans bouton de nacre, entretien, saison 2015-16, et est taguée , , .
Follow Page & image on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :